« La venue de Lionel Messi en prévision de la CAN 2017 a coûté 3,5 millions d’euros et n’apporte rien au Gabon »
« La venue de Lionel Messi en prévision de la CAN 2017 a coûté 3,5 millions d’euros et n’apporte rien au Gabon »

« La venue de Lionel Messi en prévision de la CAN 2017 a coûté 3,5 millions d’euros et n’apporte rien au Gabon »

image/svg+xml image/svg+xml

Certains médias et membres de l’opposition gabonaise se livrent à de nombreuses attaques contre la venue de Lionel Messi au Gabon, en prévision de la CAN 2017.

Introduction

Les 17, 18 et 19 juillet 2015, le célèbre joueur de football argentin Lionel Messi est venu au Gabon pour accompagner le Président de la République Ali Bongo Ondimba à l’occasion de la pose de la première pierre du futur stade Port-Gentil, prévu pour la CAN 2017 organisée par le Gabon. Lionel Messi a également accompagné le Président au stade Omnisports Omar Bongo en rénovation (où il a pu rencontrer plusieurs équipes de jeunes footballeurs gabonais) et sur le chantier de la Maison d’Alice, dédiée aux malades du cancer économiquement faibles. Depuis, certains médias et membres de l’opposition gabonaise se livrent à de nombreuses attaques contre Lionel Messi et le Président Ali Bongo Ondimba, mêlant critiques gratuites et accusations sans fondement.

Pourquoi Lionel Messi s’est-il rendu au Gabon ?

Le président Ali Bongo Ondimba a déjà rencontré Lionel Messi lors de sa venue en Espagne, comme il l’a expliqué lui-même aux journalistes présents à Port-Gentil samedi 18 juillet 2015  : « Nous nous sommes rencontrés il y a maintenant quelques années à Barcelone et M. Lionel Messi m’avait alors indiqué qu’il viendrait me rendre visite à Libreville. C’est donc une promesse qu’il m’avait faite et il a tout simplement, en homme d’honneur qu’il est, tenu sa promesse. Après la Copa America, il m’a informé qu’il venait à Libreville pour nous saluer. Le calendrier fait bien les choses, puisque sa venue correspond à la pose de la première pierre du futur stade de Port-Gentil, à laquelle nous avons bien voulu l’associer ».

 

En parallèle, plusieurs personnalités du FC Barcelone, très investies dans le développement du football au Gabon, ont encouragé Lionel Messi à honorer sa promesse. Parmi elles, on retrouve notamment Anderson Luis de Souza, dit Deco. L’ancien international portugais et joueur du FC Barcelone travaille depuis 2014 pour le football gabonais, afin de faire progresser la formation et d’accroître les chances de qualification des Panthères lors de la prochaine Coupe du Monde.

 

L’ancien joueur du FC Barcelone et international camerounais Samuel Eto’o, qui a créé sa propre fondation au Gabon en 2012, a également rappelé que cette visite faisait suite à une promesse de Messi en saluant la venue de celui-ci au Gabon via sa page Facebook, peu avant son arrivée à Libreville. En mai 2012, Samuel Eto’o avait déjà fait venir Xavi et Victor Valdés, joueurs du FC Barcelone eux aussi, à Libreville pour l’inauguration de sa fondation dédiée aux jeunes talents du football gabonais.

 

Le venue de Lionel Messi au Gabon était donc prévue de longue date. Au-delà de son statut de champion de football, celui qu’on surnomme la Pulga est également un exemple de simplicité et de réussite qui suscite l’admiration à travers le monde entier.

Sa présence à Port-Gentil aux côté du Président Ali Bongo Ondimba venu poser la première pierre du stade était donc tout à fait légitime, en plus d’être bénéfique pour l’image du Gabon sur le plan sportif et la scène internationale.

Pourquoi accueillir la CAN 2017 ?

Après avoir co-organisé la CAN 2012 avec la Guinée Équatoriale, le Gabon accueillera sur son territoire l’intégralité des matchs de la 31e édition de la Coupe d’Afrique des Nations, du 21 janvier au 12 février 2017. La Confédération Africaine de Football (CAF) a choisi le Gabon suite à l’expérience réussie de 2012, aussi bien en termes de sécurité que d’organisation et d’infrastructures. Elle récompense ainsi la qualité de la candidature gabonaise.

 

Au-delà de ces considérations pratiques et logistiques, la CAN 2017 représente une formidable opportunité pour le Gabon, sur les plans sportifs et économiques, en même temps qu’un extraordinaire coup de projecteur pour le pays sur la scène internationale.

 

Pour créer de nouveaux emplois

Dans le cas du futur stade de Port-Gentil (20 000 places), le chantier devrait générer quelques 1 500 emplois directs et indirects – de nombreuses PME locales étant parties prenantes. « Le futur stade de Port-Gentil marquera une avancée majeure pour la ville et va accélérer son développement pendant et après la CAN 2017 » a également ajouté le président Ali Bongo Ondimba.

 

Un autre stade de 20 000 places doit être construit à Oyem, dans le Woleu-Ntem, et ce, avant fin 2016. Au total, le Gabon possédera cinq enceintes de football modernes pour accueillir les matches de la prochaine édition de la CAN sur son sol, faisant du pays une référence en termes d’infrastructures sportives sur le continent africain et la carte du football mondial.

 

Pour faire rayonner le Gabon sur la scène internationale

 La visite de Messi participe bien entendu à cet objectif. En accueillant un champion d’une telle envergure, et plus largement en organisant cette compétition sportive, le Gabon souhaite susciter l’intérêt des autres nations, des investisseurs, des entrepreneurs et des touristes.

 

La CAN 2017 est ainsi l’occasion de valoriser l’image et le potentiel du Gabon sur la scène internationale, en profitant de la médiatisation d’un tel événement. La venue de Lionel Messi participe à cet objectif qui vise à montrer à tous que le Gabon avance et progresse. La CAN 2017 va booster le développement et l’économie du pays, à nous de relever ce défi !

Une forte mobilisation de la population gabonaise

Contrairement à l’image véhiculée par certains médias ou membres de l’opposition, Lionel Messi a été accueilli par de nombreuses manifestations de joie et de sympathie à travers tout le territoire gabonais.

Messi au Gabon

Arrivé à Libreville le 17 juillet en fin de journée, Lionel Messi a été accueilli par une foule importante qui attendait le champion aux abords de l’aéroport Léon Mba.

Le lendemain, à Port-Gentil, c’est une véritable marée humaine qui a accueilli le Président Ali Bongo Ondimba et son invité de marque.

Messi à Port-Gentil

Messi et Ali Bongo

 

Cette ferveur s’est aussi traduite sur le web et les réseaux sociaux. Près de 14 000 personnes ont ainsi liké le message publié sur la page Facebook officielle du Président Ali Bongo Ondimba, à l’occasion de la pose de cette première pierre du stade de Port-Gentil : cet engouement est le plus important jamais enregistré depuis la création de la page.

 

Ali Bongo Ondimba et Messi sur Facebook

 

Ambassadeur de l’UNICEF depuis 2009, Lionel Messi s’est par ailleurs rendu sur le chantier de la Maison d’Alice, créée par la Fondation Sylvia Bongo Ondimba, un lieu qui permettra d’héberger les malades atteints du cancer et leurs proches.

Messi au chantier de la Maison d'Alice

 

Les sommes d’argent prétendument versées à Lionel Messi : une accusation émanant d’une certaine presse, démentie par l’international argentin et les plus hautes autorités gabonaises

La désignation et le succès du Gabon pour la CAN 2017, qui se voit ainsi reconnu comme un pays-organisateur de qualité pour les événements sportifs internationaux de grande ampleur, ont fait naître jalousies et suspicions auprès d’un certain nombre d’influenceurs et de partisans d’autres candidatures malheureuses.

 

Parmi les médias, nationaux et internationaux, qui ont traité de la venue de Lionel Messi au Gabon, seuls quelques-uns se sont permis d’évoquer le prétendu versement de certaines sommes d’argent, sans aucune source ni vérification. L’information a ensuite été largement relayée sur les réseaux sociaux. Il s’agit là de procédés douteux, voire même malhonnêtes, repris malheureusement par de nombreux membres de l’opposition, alors qu’ils visent à nuire à l’image de notre pays et à son organisation de la CAN 2017.

 

Lors d’une des conférences de presse données à l’occasion de cette visite, le président Ali Bongo Ondimba a publiquement répondu aux critiques et aux accusations associées à la venue de Lionel Messi au Gabon : « C’est une question ridicule. Après la Copa America, il m’a indiqué qu’il venait nous voir à Libreville pour nous saluer et le calendrier faisait bien les choses puisque sa venue correspondait à la pose de la première pierre du futur stade de Port-Gentil, à laquelle nous avons bien voulu l’associer ».

 

Le ministre des Sports, Blaise Louembé, est quant à lui revenu sur les accusations relatives à un versement d’argent : « Nous n’avons rien payé et nous n’avons pas besoin de payer », a-t-il déclaré à Radio France Internationale (RFI) lors d’un échange officiel.

 

Face à la rumeur grandissante, colportée par les écrits (non-sourcés et non-vérifiés) d’un journaliste de France Football et relayée par de grands médias sportifs ou français, Lionel Messi a catégoriquement démenti avoir touché 3,5 millions d’euros pour sa visite au Gabon, comme le rapporte le grand quotidien sportif catalan Mundo Deportivo. À travers la voix de ses plus proches collaborateurs, l’international argentin a par ailleurs demandé à France Football de rectifier ces informations purement calomnieuses. Par l’intermédiaire de ses journalistes spécialisés Oriol Domenech et Francesc Aguilar, Mundo Deportivo a également confirmé que Messi n’avait pas reçu un seul euro pour ce voyage au Gabon.

 

Le site web de Radio France Internationale (RFI) est également revenu sur cette information, en confirmant que l’entourage de Messi démentait tout versement d’argent dans le cadre de ce voyage au Gabon. RFI cite à ce propos Alejandro Echeverria, ancien dirigeant du FC Barcelone désormais engagé dans le développement du football gabonais : « Messi n’a pas touché le moindre centime pour aller au Gabon. Il avait promis à Eto’o et à Deco et il a tout fait pour honorer son engagement, malgré un emploi du temps surchargé ». Grand ami de l’Afrique, Alejandro Echeverria, par ailleurs vice-président de la Fondation Samuel Eto’o pour l’éducation, ne décolère pas devant ce mensonge relayée par toute la presse spécialisée, précise RFI.

 

Démenti officiel de la Présidence de la République gabonaise à propos de la visite de Lionel Messi

Dans un communiqué de presse publié le 21 juillet 2015, la présidence de la République Gabonaise a formellement démenti « avoir versé, voire promis de verser, une quelconque somme d’argent au footballeur international argentin Lionel Messi », mettant ainsi fin à la rumeur lancée par Nabil Djellit, journaliste de France Football – une rumeur d’ailleurs non-sourcée et non-vérifiée. Ce même communiqué précise également les raisons et le déroulement de la visite du joueur du FC Barcelone au Gabon, en expliquant bien que « celui-ci a séjourné au Gabon du 17 au 18 juillet 2015, sur invitation du président Ali Bongo Ondimba » pour participer à la pose de la première pierre du futur stade de la ville de Port-Gentil, dans la perspective de la Coupe d’Afrique des nations 2017. Plusieurs grands médias spécialisés comme L’ÉquipeLe FigaroEuroSport ou France TV Sport – qui avaient malheureusement relayé la rumeur de France Football sans aucune vérification – ont repris ce communiqué de la présidence de la République Gabonaise, à la suite de l’Agence France Presse (AFP). Le magazine France Football, qui avait propagé cette information mensongère par l’intermédiaire de son journaliste Nabil Djellit, a également repris le communiqué de la présidence sur son site.

 

 

 

Partager cet article

96

Cette explication vous a-t-elle satisfait(e) ?

Oui
Non

Merci beaucoup pour votre avis ! Il nous aide chaque jour à améliorer ce site.

Nous en sommes désolés ! Dites-nous pourquoi :

Merci de recopier le code anti-spam pour envoyer le message

captcha